Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les prix devraient se ressaisir en février

réservé aux abonnés

 - -->
©

Lait en excédent échangé par les entreprises (une enquête de L’Éleveur laitier)

Janvier n’est jamais euphorique pour les cours du Spot. La faute à la consommation, aux fabrications de produits frais et de fromages qui ne repartent que progressivement après le pic des fêtes de Noël. Mais cette année, le trou d’air tranche par rapport à la fin 2016 où les prix s’étaient étonnamment maintenus. Les 250 €, semaine 4, dans l’Ouest sont le fait d’un opérateur qui, pour des raisons...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
73%

Vous avez parcouru 73% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Janvier n’est jamais euphorique pour les cours du Spot. La faute à la consommation, aux fabrications de produits frais et de fromages qui ne repartent que progressivement après le pic des fêtes de Noël. Mais cette année, le trou d’air tranche par rapport à la fin 2016 où les prix s’étaient étonnamment maintenus. Les 250 €, semaine 4, dans l’Ouest sont le fait d’un opérateur qui, pour des raisons apparemment conjoncturelles, a mis sur le marché des quantités de lait importantes. On attend des prix plus fermes à partir de février sous l’effet d’une reprise espérée de la consommation intérieure, mais aussi du retour des acheteurs asiatiques… Après le Nouvel An chinois, le 28 janvier.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités