Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail

Retournement brutal de situation début mai

réservé aux abonnés

 - -->

Lait en excédent échangé par les entreprises (une enquête de L’Éleveur laitier).

On constate une grosse chute des cotations du lait Spot en semaine 18 (du 2 au 8 mai), alors qu’elles caracolaient à plus de 480 €/1 000 l depuis cinq semaines. Certes, l’offre en lait est maîtrisée par rapport aux années précédentes, mais la collecte française arrive tout de même à son pic saisonnier. Rappelons qu’à la même période de 2021, nous étions à un niveau...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
66%

Vous avez parcouru 66% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

On constate une grosse chute des cotations du lait Spot en semaine 18 (du 2 au 8 mai), alors qu’elles caracolaient à plus de 480 €/1 000 l depuis cinq semaines. Certes, l’offre en lait est maîtrisée par rapport aux années précédentes, mais la collecte française arrive tout de même à son pic saisonnier. Rappelons qu’à la même période de 2021, nous étions à un niveau bien plus bas : 270-280 €/1 000 l, ce qui était déjà tout à fait correct. Plusieurs autres explications à ce retournement brutal : de nombreux arrêts techniques pour maintenance dans les usines, moins de citernes disponibles pour acheminer le lait, et même des mouvements sociaux ! Est-ce pour autant strictement conjoncturel ? À suivre.

(1) Prix départ quai usine (citerne de 25 000 l).

Imprimer Envoyer par mail
En direct
Afficher toutes les actualités