Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail

Allemagne : encore 20 €/1 000 l de mieux attendus sur les factures de lait de mai

réservé aux abonnés

 - -->
Les laiteries allemandes n’ont pas les mêmes difficultés que les françaises à faire passer des hausses de tarifs aux GMS et à les répercuter à l’amont. En avril, celles de Bavière, qui fabriquent surtout des PGC, ont payé en moyenne, sur la base de 38/32, de 453,70 €/1 000 l. En mai, ce prix devrait gagner encore 20 €. Même tendance au nord à 470 € sur avril.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Les laiteries allemandes n’ont pas les mêmes difficultés que les françaises à faire passer des hausses de tarifs aux GMS et à les répercuter à l’amont. En avril, celles de Bavière, qui fabriquent surtout des PGC, ont payé en moyenne, sur la base de 38/32, de 453,70 €/1 000 l. En mai, ce prix devrait gagner encore 20 €. Même tendance au nord à 470 € sur avril.

Imprimer Envoyer par mail
En direct
Afficher toutes les actualités