Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Alsace Lait à la peine depuis juillet

réservé aux abonnés

Alors que le prix du lait dans la plupart des laiteries du Grand Est a nettement progressé à partir de juillet, il n’en a rien été pour Alsace Lait. Compliqué, en ce moment, ce métier de l’ultrafrais, très disputé sur les marchés. En juin, ses sociétaires étaient payés pour du lait à 42/33 super A, 343,67 €/1 000 l (tank en propriété), idem en juillet et seulement...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Alors que le prix du lait dans la plupart des laiteries du Grand Est a nettement progressé à partir de juillet, il n’en a rien été pour Alsace Lait. Compliqué, en ce moment, ce métier de l’ultrafrais, très disputé sur les marchés. En juin, ses sociétaires étaient payés pour du lait à 42/33 super A, 343,67 €/1 000 l (tank en propriété), idem en juillet et seulement 348,67 € en août et septembre.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités