Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les sociétaires ULM toujours pas à la noce

réservé aux abonnés

Les producteurs de l’ULM se souviendront du printemps 2020. Exposée au marché Spot par une part non négligeable sans contrat de ses 380 Ml collectés, la coopérative de vente de lait meusienne a contraint ses producteurs à réduire leur livraison d’avril et mai (- 5 % par rapport à mars). S’y est ajouté un prix de base au ras des pâquerettes : 290 € en avril, 300 ...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Les producteurs de l’ULM se souviendront du printemps 2020. Exposée au marché Spot par une part non négligeable sans contrat de ses 380 Ml collectés, la coopérative de vente de lait meusienne a contraint ses producteurs à réduire leur livraison d’avril et mai (- 5 % par rapport à mars). S’y est ajouté un prix de base au ras des pâquerettes : 290 € en avril, 300 € en mai et 305 € en juin (froid compris).

Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités