Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail

Les négociations avec les GMS se passent mal

réservé aux abonnés

Les négociations commerciales sur les produits de grande consommation (PGC) sont en cours et doivent se clôturer fin février. Les transformateurs demandent des hausses de tarifs significatives. À les entendre, elles seraient rejetées en bloc par la grande distribution et le dialogue serait complètement bloqué. L’enjeu est pourtant colossal pour le prix du lait qui sera payé aux producteurs en 2017.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Les négociations commerciales sur les produits de grande consommation (PGC) sont en cours et doivent se clôturer fin février. Les transformateurs demandent des hausses de tarifs significatives. À les entendre, elles seraient rejetées en bloc par la grande distribution et le dialogue serait complètement bloqué. L’enjeu est pourtant colossal pour le prix du lait qui sera payé aux producteurs en 2017.

Imprimer Envoyer par mail
En direct
Afficher toutes les actualités