Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail

Dossier. Réussir son dernier projet professionnel

réservé aux abonnés

 - -->

Le passage de relais à la tête des exploitations laitières relève de moins en moins souvent d’un processus naturel entre père et fils. Désormais, trouver un successeur demande parfois d’être proactif plusieurs années avant l’âge de la retraite. Afin de réussir cette dernière étape, la question de la transmission peut progressivement intégrer la réflexion et la stratégie de l’éleveur dès l’âge de 50 ans.

La moitié des producteurs actuels de lait prendront leur retraite d’ici à 2030. Celles­ et ceux qui les remplaceront seront, dans de nombreux cas, sans lien familial avec eux, sans lien de voisinage, voire non issus du milieu agricole. Beaucoup auront la volonté d’exercer leur métier d’une manière nouvelle, en accord avec leurs aspirations personnelles et avec l’évolution des attentes sociétales. Ils feront différemment...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

La moitié des producteurs actuels de lait prendront leur retraite d’ici à 2030. Celles­ et ceux qui les remplaceront seront, dans de nombreux cas, sans lien familial avec eux, sans lien de voisinage, voire non issus du milieu agricole. Beaucoup auront la volonté d’exercer leur métier d’une manière nouvelle, en accord avec leurs aspirations personnelles et avec l’évolution des attentes sociétales. Ils feront différemment.

Pour répondre à cette profonde mutation dans la transmission des exploitations agricoles, de nombreuses organisations professionnelles ont innové et mis en place des services et des outils afin d’aider les agriculteurs à rencontrer un successeur. Et de nouveaux acteurs se mobilisent pour faciliter l’installation des jeunes.

Les cédants sont désormais appelés à jouer un rôle actif dans la transmission de leur ferme. En commençant par prendre conscience de ses points forts et de ses points faibles. À condition de s’y prendre suffisamment tôt, certains leviers pourront être actionnés, certaines stratégies réorientées, de façon à mettre toutes les chances de son côté. La valorisation de l’outil afin d’améliorer sa retraite en dépend.

Dossier réalisé par Nathalie Tiers
Imprimer Envoyer par mail
En direct
Afficher toutes les actualités