Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail

Dossier. CINQ PISTES POUR GAGNER PLUS

 -
LA VOLATILITÉ DES PRIX S'EST DURABLEMENT INSTALLÉE DANS LE PAYSAGE LAITIER. Et la disparition des quotas approche à grand pas. Pour relever ces défis et préserver leur revenu, les éleveurs ont intérêt à s'adapter. Les coopératives cherchent à les y aider en proposant une formation : « Mon revenu, mieux le comprendre pour l'améliorer ». Financées par Vivea, ces formations ont été animé...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

LA VOLATILITÉ DES PRIX S'EST DURABLEMENT INSTALLÉE DANS LE PAYSAGE LAITIER. Et la disparition des quotas approche à grand pas. Pour relever ces défis et préserver leur revenu, les éleveurs ont intérêt à s'adapter. Les coopératives cherchent à les y aider en proposant une formation : « Mon revenu, mieux le comprendre pour l'améliorer ». Financées par Vivea, ces formations ont été animées par le BTPL (bureau technique de la production laitière). Elles ont concerné des éleveurs volontaires qui ont réfléchi en groupe sur la base de la comparaison de leurs coûts de production. La première piste d'amélioration concerne le coût alimentaire qui fluctue de plus en plus au gré des prix des intrants. La mécanisation est un autre poste qui pèse lourd et qui a tendance à déraper depuis quelques années. Enfin, une productivité du travail insuffisante, en terme de volume de lait par UTH, peut limiter les perspectives de revenu.

L'analyse des coûts de production poste par poste permet à chacun d'identifier ses marges de progrès. Sachant que selon les histoires et les contextes de chaque exploitation, les écarts peuvent aussi s'expliquer et se justifier. Cette plongée en groupe dans les chiffres est toujours jugée très bénéfique par les éleveurs qui la tentent.

Imprimer Envoyer par mail
En direct
Afficher toutes les actualités