Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail

SE RELEVER ET SE PROJETER VERS L'AVENIR

 -
© FRÉDÉRIC REMISE
IL ARRIVE BRUTALEMENT SANS QU'ON L'AIT VU VENIR. Revêtant des formes diverses (accident, incendie, maladie grave, pépin sanitaire obligeant à abattre le troupeau, rupture de Gaec…), le coup dur met à l'épreuve l'agriculteur et son entourage. L'image de soi peut être touchée. Certains s'en sortent parfois plus forts, d'autres restent marqués à jamais, comme en témoigne malheureusement le nombre important de suicides. Dans tous...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
36%

Vous avez parcouru 36% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

IL ARRIVE BRUTALEMENT SANS QU'ON L'AIT VU VENIR. Revêtant des formes diverses (accident, incendie, maladie grave, pépin sanitaire obligeant à abattre le troupeau, rupture de Gaec…), le coup dur met à l'épreuve l'agriculteur et son entourage. L'image de soi peut être touchée. Certains s'en sortent parfois plus forts, d'autres restent marqués à jamais, comme en témoigne malheureusement le nombre important de suicides. Dans tous les cas, il constitue un événement profondément déstabilisant, avec un « avant » et un « après ». Alors qu'en élevage, les agriculteurs sont déjà confrontés au quotidien aux aléas du vivant, aux caprices du climat et à l'instabilité des cours, le coup dur bouleverse les repères habituels, obligeant à réagir, à changer de regard sur ce qu'on avait fait jusqu'alors pour transformer éventuellement la « tuile » en opportunité. Si la solidarité locale aide à surmonter l'onde de choc, sur la durée, c'est à l'éleveur de trouver en lui les ressources et l'énergie qui lui permettront de se relever en se projetant à nouveau dans des projets. En donnant la parole à plusieurs témoins qui sont parvenus à surmonter leurs épreuves, nous avons souhaité évoquer une réalité plutôt courante, mais trop rarement abordée. Rares, en effet, sont les professionnels qui, au cours de leur carrière, passent entièrement à travers les gouttes.

DOSSIER RÉALISÉ PAR ANNE BRÉHIER
Imprimer Envoyer par mail
En direct
Afficher toutes les actualités