Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Dossier. Ouvrez, aérez et donnez du souffle à vos coûts

réservé aux abonnés

 - -->

Faire entrer l’air et la lumière dans les stabulations contribue au bien-être et à la bonne santé des vaches. Cela participe aussi à alléger le montant de la facture.

Les frimas de l’hiver sont là et les vaches profitent allègrement de la lumière rasante qui pénètre au plus profond de la stabulation. Le froid ne les dérange nullement, pourvu que l’humidité reste dehors. Du Nord à la Bretagne, en passant par le Rhône, des éleveurs abandonnent l’idée de fermer complètement leur bâtiment. Ils conçoivent des structures ouvertes pour offrir aux animaux...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
1%

Vous avez parcouru 1% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Les frimas de l’hiver sont là et les vaches profitent allègrement de la lumière rasante qui pénètre au plus profond de la stabulation. Le froid ne les dérange nullement, pourvu que l’humidité reste dehors. Du Nord à la Bretagne, en passant par le Rhône, des éleveurs abandonnent l’idée de fermer complètement leur bâtiment. Ils conçoivent des structures ouvertes pour offrir aux animaux l’air et la lumière naturelle dont ils ont besoin.

L’assèchement des litières et des sols améliore aussi leur santé et leur confort. Ces bâtiments offrent également une ambiance agréable en été, pour peu qu’ils soient bien orientés et que la ventilation soit efficace. La conception de la toiture favorise les entrées d’air et de lumière et permet d’éviter les translucides, à l’origine de températures parfois excessives. Les bâtiments ouverts coûtent bien évidemment moins cher. Et ils procurent une bonne souplesse d’utilisation avec la possibilité de pailler par l’extérieur, de faire entrer et sortir les animaux sur différents côtés, etc. Ils sont aussi très évolutifs. Les éleveurs qui prennent cette option ne renoncent pas pour autant à leur propre confort. S’ils doivent parfois se couvrir un peu plus en hiver, ils réfléchissent aussi à leurs conditions de travail.

Les économies réalisées sur la construction permettent d’améliorer le revenu ou d’opter pour des petits équipements complémentaires qui facilitent la vie. Un portail automatique, par exemple.

La rédaction
Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités