Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

La demande hexagonale s’est enfin réveillée

réservé aux abonnés

 - -->

Lait en excédent échangé par les entreprises(une enquête de L’Éleveur laitier)

Août a signé le réveil de la demande des industriels de l’Hexagone pour compléter leur collecte. Depuis avril, ils étaient quasi absents et nos excédents partaient à l’export pour faire du beurre-poudre. On a ainsi vu les laiteries françaises revenir aux achats semaines 32 et 33. Celle qui a suivi, le marché a un peu moins tiré, signe que la demande des consommateurs n’est pas vraiment­...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
71%

Vous avez parcouru 71% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Août a signé le réveil de la demande des industriels de l’Hexagone pour compléter leur collecte. Depuis avril, ils étaient quasi absents et nos excédents partaient à l’export pour faire du beurre-poudre. On a ainsi vu les laiteries françaises revenir aux achats semaines 32 et 33. Celle qui a suivi, le marché a un peu moins tiré, signe que la demande des consommateurs n’est pas vraiment­ au beau fixe. Mais semaine 35, les citernes de lait cru étaient à nouveau très prisées pour répondre au manque de crème made in France. Dans un contexte où les volumes de lait d’excédent ne sont pas énormes, du fait du creux de collecte, les prix se sont envolés.

(1) Prix départ quai usine, citerne de 25 000 l.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités