Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Le prix rebondit avec la matière grasse

réservé aux abonnés

 - -->
©

Lait en excédent échangé par les entreprises (une enquête de L’Éleveur laitier)

Comme la baisse observée semaines 43 à 45, le rebond de la cotation du lait Spot à la mi-novembre s’explique par celle constatée sur le marché physique du beurre et de la crème vendus en Spot. Ce rebond n’a pas étonné les courtiers, qui le qualifient de « normal après une baisse subite ». Le beurre Spot, descendu fin octobre sous les 5 000 €/t, est remonté à 5 200 ...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
69%

Vous avez parcouru 69% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Comme la baisse observée semaines 43 à 45, le rebond de la cotation du lait Spot à la mi-novembre s’explique par celle constatée sur le marché physique du beurre et de la crème vendus en Spot. Ce rebond n’a pas étonné les courtiers, qui le qualifient de « normal après une baisse subite ». Le beurre Spot, descendu fin octobre sous les 5 000 €/t, est remonté à 5 200 €. La crème, qui s’est vendue sous les 6 000 €/t, a repris 800 € début novembre. Pour autant, les volumes de lait entier échangés sur le marché restent faibles. Et la demande ne flambe pas non plus, avec un cours de la protéine toujours très bas et son marché incertain. Les courtiers disent y naviguer à vue.

(1) Prix départ quai usine, citerne de 28 000 l.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités