Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Le marché se tend plus que d’ordinaire

réservé aux abonnés

 - -->
©

Lait en excédent échangé par les entreprises (une enquête de L’Éleveur laitier)

Au creux de la collecte, le prix du Spot atteint logiquement son point culminant, la demande dépassant l’offre. Cette année, le phénomène a été accentué par le cours de la matière grasse qui reste au sommet. Bien que la protéine peine toujours à se valoriser, le prix a atteint ou dépassé partout, tout septembre, les 400 €/1 000 litres ou plus.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
72%

Vous avez parcouru 72% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Au creux de la collecte, le prix du Spot atteint logiquement son point culminant, la demande dépassant l’offre. Cette année, le phénomène a été accentué par le cours de la matière grasse qui reste au sommet. Bien que la protéine peine toujours à se valoriser, le prix a atteint ou dépassé partout, tout septembre, les 400 €/1 000 litres ou plus.

À noter, dans la moitié sud, la quasi-absence de mouvements transnationaux : dans le Sud-Est par manque de lait, dans le Sud-Ouest du fait des GMS qui demandent des produits fabriqués avec du lait français. Impossible donc pour les industriels d’acheter en Espagne du lait payé 40 €/1 000 l de moins.

* Prix départ quai usine, citerne de 28 000 l

Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités