Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

L’incendie de Lubrizol fige la demande

 - -->

Lait en excédent échangé par les entreprises(une enquête de L’Éleveur laitier)

La situation n’est pas si courante. Sur un mois, des semaines 40 à 43, la cotation du lait Spot a eu l’allure d’un encéphalogramme plat, à 360 € dans l’Ouest. Voyez-y le résultat d’un marché où il y avait peu de lait disponible, et, en face, très peu d’acheteurs. Ce n’est que semaine 44 que l’offre a augmenté, entraînant une baisse générale de 10 €....
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
72%

Vous avez parcouru 72% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

La situation n’est pas si courante. Sur un mois, des semaines 40 à 43, la cotation du lait Spot a eu l’allure d’un encéphalogramme plat, à 360 € dans l’Ouest. Voyez-y le résultat d’un marché où il y avait peu de lait disponible, et, en face, très peu d’acheteurs. Ce n’est que semaine 44 que l’offre a augmenté, entraînant une baisse générale de 10 €. L’incendie de Lubrizol a eu un impact sur l’offre, mais surtout sur la demande, les laiteries d’autres régions et de l’étranger boudant la provenance du nord de la France. Cela valait encore pour les semaines 43 et 44, alors que l’interdiction de collecte sur la zone touchée avait été levée.

(1) Prix départ quai usine (citerne de 25 000 1)

Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités