Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail

« Une année fourragère rassurante »

réservé aux abonnés

Après deux années climatiques compliquées, les orages de l’été et les leviers d’adaptation mis en place pour faire face au sec et aux grosses chaleurs fonctionnent. C’est rassurant. Les 35 ha de luzerne, dont 15 semés cette année, ont donné 4 coupes et rempli les granges. Depuis 2015, nous étions en manque de fourrages trois années sur quatre. Les 4 ha de sorgho multicoupe ont assuré depuis...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
58%

Vous avez parcouru 58% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Après deux années climatiques compliquées, les orages de l’été et les leviers d’adaptation mis en place pour faire face au sec et aux grosses chaleurs fonctionnent. C’est rassurant. Les 35 ha de luzerne, dont 15 semés cette année, ont donné 4 coupes et rempli les granges. Depuis 2015, nous étions en manque de fourrages trois années sur quatre. Les 4 ha de sorgho multicoupe ont assuré depuis mi-juillet de un tiers à la moitié de la ration des VL. Bien que ce sorgho n’ait pas une valeur extraordinaire, il a permis d’assurer du vert en quantité à la place du maïs. 7 ha de moha-trèfle violet ont été distribués en vert en alternance avec le sorgho. Grâce au pâturage tournant dynamique mis en place par Julien, la durée de pâturage a été rallongée. Une troisième coupe sur les prairies permanentes a pu être réalisée (un tiers de la surface récoltée en foin). »

Imprimer Envoyer par mail
En direct
Afficher toutes les actualités