Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail

« Nos vaches marchent 8 à 10 km par jour, c’est trop ! »

réservé aux abonnés

Nos 410 vaches ont accès à 140 ha de prairies. Les parcelles les plus éloignées étant à 3 km de la salle de traite, elles marchent 8 à 10 km par jour. Elles sont stressées. L’été dernier, nous avions instauré trois traites sur quarante-huit heures pour limiter leurs allées et venues. Cette année, nous voulons aller plus loin en lançant la monotraite, cela dè...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
57%

Vous avez parcouru 57% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Nos 410 vaches ont accès à 140 ha de prairies. Les parcelles les plus éloignées étant à 3 km de la salle de traite, elles marchent 8 à 10 km par jour. Elles sont stressées. L’été dernier, nous avions instauré trois traites sur quarante-huit heures pour limiter leurs allées et venues. Cette année, nous voulons aller plus loin en lançant la monotraite, cela dès le mois d’avril durant la saison d’inséminations. Cela va réduire la production par vache, probablement de 15 %, mais les vaches seront en meilleure santé et nous économiserons en coût d’élevage, de concentrés et d’électricité. Nous reprendrons peut-être la traite deux fois par jour en juin, après la période d’insémination. On verra. En revanche, le mois de février qui marque le début de la campagne laitière très humide n’a pas affecté la production. Nous sommes habitués à gérer ce genre de situations.

Imprimer Envoyer par mail
En direct
Afficher toutes les actualités