Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail

Le tourteau de canola, un nouveau concentré protéique

réservé aux abonnés

 - -->
Origine. Le canola est un colza canadien, souvent OGM et semé au printemps. La graine importée en France fournit le tourteau de canola après trituration. © Radius Images/Photononstop

Complémentation. Ce tourteau est particulièrement riche en méthionine et en PDIA et les premiers résultats de son utilisation dans les rations des vaches laitières sont très encourageants, car il se révèle supérieur au tourteau de soja.

Connaissez-vous le canola, contraction de « Canada » et « d’huile de colza » ? Il s’agit d’un colza 00 sélectionné pour diminuer sa teneur en acide érucique et en glucosinolates. Cette crucifère est cultivée en abondance dans l’ouest du Canada, le plus souvent en culture de printemps et avec des variétés OGM. Après extraction de l’huile, on obtient un tourteau de...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
13%

Vous avez parcouru 13% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Connaissez-vous le canola, contraction de « Canada » et « d’huile de colza » ? Il s’agit d’un colza 00 sélectionné pour diminuer sa teneur en acide érucique et en glucosinolates. Cette crucifère est cultivée en abondance dans l’ouest du Canada, le plus souvent en culture de printemps et avec des variétés OGM. Après extraction de l’huile, on obtient un tourteau de canola qui apparaît très intéressant comme supplément protéique. Il est disponible pour les éleveurs français et dispose d’une cotation sur le site Feedmarket de Saipol (voir encadré). Mais pourquoi s’intéresser à ce tourteau quand on a du tourteau de colza européen, qui plus est non OGM ?

Mieux que le tourteau de soja

« Les publications scientifiques internationales de ces dernières années montrent que le tourteau de canola a des propriétés supérieures au tourteau de soja pour la production laitière. Il pourrait prendre une place importante dans les rations des vaches laitières nord-américaines », avertit Yann Martinot, directeur technique chez Elvup, dans l’Orne. Ajoutons que, comparé au tourteau de soja d’origine brésilienne, le label « zéro déforestation », que l’on peut attribuer à la culture du canola, est un argument qui porte aujourd’hui dans l’alimentation des vaches laitières.

La première raison de cette performance du canola est sa faible solubilité. La bibliographie le situe entre 50 et 60 % d’azote dégradable dans le rumen. Le tourteau de colza est à 69 % et le tourteau de soja à 65 %.

L’équivalent d’un « petit tanné »

C’est l’équivalent d’un « petit tanné » qui apporte une proportion intéressante d’azote by-pass, bien valorisée par l’animal. « Attention cependant aux rations à dominante d’ensilage maïs qui pourraient manquer d’azote soluble si le tourteau de canola est la seule source protéique. Le rumen tournerait au ralenti. À l’inverse, pour des rations mixtes d’ensilages d’herbe et de maïs, le tourteau de canola va apporter naturellement un effet by-pass valorisé par les vaches hautes productrices, notamment au pic de lactation. Cette qualité est sans doute liée au processus d’extraction de l’huile et aux caractéristiques intrinsèques de la graine de canola elle-même », explique Yann Martinot.

L’autre qualité du tourteau de canola est sa richesse en méthionine, entre 2,3 et 2,5 % des PDI, soit un niveau bien supérieur au tourteau de soja, réputé pour sa faible teneur. Il est même un cran au-dessus de notre tourteau de colza sur cet acide aminé essentiel (voir infographie). À l’inverse, le tourteau de canola apparaît plus carencé en lysine, un moindre mal car les fourrages en sont bien pourvus. La méthionine est bien l’acide aminé limitant numéro 1 des rations. Le canola est un peu plus riche en protéines brutes que le tourteau de colza : 36 % contre 34 % et avec une valeur en UFL très proche 0,86/kg. La richesse en parois est aussi quasi identique. En remplacement du tourteau de soja, 1,3 kg de tourteau de canola est substitué à 1 kg de tourteau de soja. L’ingestion de concentré est donc augmentée sans modifier la consommation de fourrage.

Un troisième intrant azoté

« Les premiers retours du terrain, qui mériteront d’être validés par des essais avec lot témoin, montrent plus d’ingestion, plus de lait et plus de matière protéique, comparé à l’usage d’un tourteau de soja. J’y voit le double effet de la richesse en méthionine et en pro­téines protégées. » Sur une base MAT, le prix d’intérêt du canola pour du tourteau de soja à 400 €/t est de 308 €/t. Mais en tenant compte de la réponse en lait et en TP, le prix d’intérêt peut être augmenté à 350 €/t. « C’est une bonne nouvelle d’avoir un troisième intrant azoté de qualité à côté des tourteaux de colza et de soja. Il va certainement entrer de manière durable dans nos rations en fonction de sa disponibilité. Bien sûr, il est exclu dans les filières non OGM », précise Yann Martinot.

dominique grémy
Où se procurer du tourteau de canola ?

En France, la société Saipol, filiale du groupe Avril, assure la première transformation des graines oléagineuses. Sur certains de ses sites industriels, Sète (Hérault) et Grand-Couronne (Seine-Maritime), elle  triture des graines de canola importées. À travers sa plateforme d’e-commerce, Feedmarket, les fabricants d’aliments, les firmes d’approvi­sionnement, les traders, mais aussi les éleveurs peuvent s’approvisionner en tourteau de canola, par camion entier bien sûr. Il suffit de se créer un compte pour avoir accès à la  disponibilité du produit et à son prix.

Deux qualités sont disponibles : le tourteau de canola OGM 36 % (protéine brute), origine Grand-Couronne ; et le tourteau de canola OGM 32 %, origine Sète. Début janvier, leur cotation était respectivement de 392 €/t et 390 €/t.

Imprimer Envoyer par mail
En direct
Afficher toutes les actualités