Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

La qualité du lait français s’améliore

réservé aux abonnés

 -
Les résultats de 2020 du Contrôle laitier bovin font état d’une amélioration des taux et de la situation cellulaire du lait produit en France. © Cédric Faimali/GFA

Les résultats de 2020 du Contrôle laitier montrent l’érosion du nombre d’élevages et de vaches laitières suivis mais rassurent sur la qualité du lait. Les taux et la situation cellulaire ne cessent de progresser.

« En 2020, 34 793 exploitations ont fourni 2 200 652 lactations qualifiées. Avec un recul de 5,2 % du nombre d’exploitations et de 5,7 % des lactations qualifiées, ces chiffres confirment la tendance observée depuis plusieurs années », renseigne la synthèse publiée par l’Institut de l’élevage (Idele), en collaboration avec France Conseil Élevage (FCEL).
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
18%

Vous avez parcouru 18% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !
8 707 kgC’est le niveau moyen des lactations de vaches laitières enregistrées par le Contrôle laitier pour l’année 2020.

« En 2020, 34 793 exploitations ont fourni 2 200 652 lactations qualifiées. Avec un recul de 5,2 % du nombre d’exploitations et de 5,7 % des lactations qualifiées, ces chiffres confirment la tendance observée depuis plusieurs années », renseigne la synthèse publiée par l’Institut de l’élevage (Idele), en collaboration avec France Conseil Élevage (FCEL).

À lire aussi : Les performances laitières des petits ruminants progressent (15/09/2021)

Un fait inquiétant, mais à modérer au vu des évolutions apportées aux résultats du contrôle laitier (CL) bovin en mars 2020. La non-qualification des lactations ayant eu moins de 3 contrôles élimine désormais les lactations courtes. Cette mesure est à l’origine de plus de la moitié des disqualifications à l’échelle nationale. Son impact « sur le nombre de lactations qualifiées et sur les résultats moyens […] devra être évalué au cours des prochaines années ».

Une lactation moyenne de 339 jours

Les lactations brutes qualifiées en 2020 se sont en moyenne étendues sur 339 jours (+4 jours par rapport à 2019), pendant lesquels 8 707 kg de lait ont été produits (+261 kg par rapport à 2019). Ce haut niveau de production s’explique notamment par la domination de la race prim’holstein dans les effectifs suivis (65 % des lactations analysées).

Sur cette seule race, la lactation brute type s’élève à 9 495 kg produits en 348 jours. Vient ensuite la montbéliarde (18 % des lactations), avec 7 503 kg de lait en 317 jours. La normande est la troisième race la plus représentée au contrôle de performances, avec 8 % des lactations brutes qualifiées. Elle produit en moyenne 6 835 kg de lait en 333 jours.

Un lait de qualité

Dans le même temps, toutes races confondues, les taux moyens augmentent et atteignent 40,5 g/kg pour le taux butyreux (+0,4 g/kg par rapport à 2019) et 32,8 g/kg pour le taux protéique (+0,3 g/kg par rapport à 2019).

Parmi les races comptabilisant plus de 8 000 lactations qualifiées en 2020, la palme du meilleur taux de matière utile revient à la jersiaise (95,2 g/kg), suivie de la normande (77,7 g/kg) et de la pie rouge des plaines (77,1 g/kg).

« L’amélioration de la situation cellulaire observée depuis plusieurs années se confirme, ajoute l’Idele. Les proportions de lactations avec une numération cellulaire de l’ensemble des contrôles inférieure à 300 000 cellules et celle des lactations comptant au moins 2 contrôles > 800 000 cellules atteignent respectivement 50,8 % et 12,3 %. En 2009, ces deux indicateurs étaient respectivement à 41,1 % et 16,8 %. »

À lire aussi sur DecodAgri : Y a-t-il du pus dans le lait de vache commercialisé ? (25/02/2021)

Alexandra Courty
Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités