Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Toujours le calme plat pour le prix du lait Spot

réservé aux abonnés

 -
Reconduction du prix du lait Spot pour la quatrième semaine consécutive. (Source : Observatoire du prix du lait Spot, www.eleveur-laitier.fr)

Encéphalogramme plat pour le prix du lait Spot sur fond de demande toujours aussi timorée et d’une collecte qui semble enfin se réveiller mais est encore assez en retrait par rapport à l’an dernier.

Reconduction du prix du lait Spot pour la quatrième semaine consécutive à 300 €/1000 l départ quai usine dans l’Ouest. Le fait est que de façon assez étrange pour les courtiers, la demande reste très timorée. Cela même alors que depuis dix jours, le marché de la matière grasse flambe. On est passé sur le beurre bloc Spot de 3 800 € à 4 200 €/tonne. La crème, qui était à...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
32%

Vous avez parcouru 32% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Reconduction du prix du lait Spot pour la quatrième semaine consécutive à 300 €/1000 l départ quai usine dans l’Ouest. Le fait est que de façon assez étrange pour les courtiers, la demande reste très timorée. Cela même alors que depuis dix jours, le marché de la matière grasse flambe. On est passé sur le beurre bloc Spot de 3 800 € à 4 200 €/tonne. La crème, qui était à 4 500 €, s’échange sur le marché Spot à 4 800 €. « Elle pourrait atteindre bientôt les 5000 € », nous dit ce courtier. La faiblesse générale de la collecte en France et en Allemagne qui pointait respectivement semaine 8 encore à -3,3 % et -2,6 % par rapport à 2020, ajoutée à la faiblesse apparente des stocks de beurre, expliquent cette flambée.

La collecte semble enfin se réveiller

Si la collecte est toujours très en retrait dans l’Hexagone et outre-Rhin, elle semble néanmoins enfin se réveiller. La progression par rapport à la semaine 7 était de +1,2 % en France, +0,8 % en Allemagne. Les principales régions productrices de lait affichent enfin des hausses d’une semaine sur l’autre. La collecte en Bretagne gagne 2 % à -1,7 % semaine 8 par rapport à 2020. Celle des Pays de la Loire progresse de 0,4 % à -5,7 % et celle de Normandie de 0,9 % à +1,2 %.

Dans les Hauts-de-France, la production reprend 1,9 % à -1,3 %, dans le Grand Est +1,9 % à -7,1 %, en Bourgogne Franche-Comté +1,6 %, à -3 %.

Il n’y a que deux régions où la collecte a continué de baisser semaine 8, Auvergne Rhône Alpes de -1,1 %, à -5,5 % et la Nouvelle-Aquitaine de -0,5 % à -8,1 %.

Voir notre observatoire

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités