Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail

Les producteurs de lait bio ont besoin d’un « soutien direct »

réservé aux abonnés

 -
La Coordination rurale demande « un réel plan de soutien des pouvoirs publics pour venir en aide aux producteurs » de lait bio. © Cédric Faimali/GFA

Pour la Coordination rurale, la crise structurelle que traverse la filière lait bio française nécessite l’intervention des pouvoirs publics de toute urgence. Le syndicat milite en faveur d’un « soutien direct aux producteurs » et demande la mise en place d’un moratoire sur les conversions.

« Avec un surplus de lait bio de l’ordre de 250 millions de litres de lait, la filière laitière biologique subit sa première grande crise structurelle, conséquence d’une politique libérale à l’égard du bio et d’un recul de la consommation », affirme la Coordination rurale (CR), dans un communiqué diffusé le 14 décembre 2021.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
28%

Vous avez parcouru 28% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« Avec un surplus de lait bio de l’ordre de 250 millions de litres de lait, la filière laitière biologique subit sa première grande crise structurelle, conséquence d’une politique libérale à l’égard du bio et d’un recul de la consommation », affirme la Coordination rurale (CR), dans un communiqué diffusé le 14 décembre 2021.

> À lire aussi : Observatoire des marchés, la demande de lait bio peine à suivre le rythme (02/11/2021)

Pour sortir de cette mauvaise passe, et anticiper l’afflux de volumes supplémentaires en 2022, le syndicat « demande un réel plan de soutien des pouvoirs publics pour venir en aide aux producteurs qui ont répondu présent à la demande de la société, aux orientations de la loi Egalim et à la réalisation du plan bio. »

> À lire aussi : Selon la Confédération paysanne, réduire la production pour faire monter les prix du lait bio (26/11/2021)

Modérer les volumes

Le plan de soutien souhaité par le syndicat implique le versement d’un « soutien direct aux producteurs ». Une mesure qui viendrait en complément d’une « incitation » à la modération des livraisons, pour stopper l’hémorragie « sans attendre la mise à l’herbe ».

Afin de recadrer « les conjectures erronées de certains industriels » et agir sur le plus long terme, « la CR demande la mise en place d’un moratoire sur les conversions afin de les limiter tant que le marché n’aura pas retrouvé un équilibre permettant une juste rémunération des producteurs. »

Sur le volet de la consommation, la CR plaide en faveur du déploiement de campagnes promotionnelles en faveur des produits laitiers bio et du développement du débouché RHF (restauration hors domicile) pour ces produits.

> À lire aussi : Invitation à la ferme, du lait bio transformé à la ferme valorisé 575 €/1 000 litres (26/11/2021)

Alexandra Courty
Imprimer Envoyer par mail
En direct
Afficher toutes les actualités