Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Savencia se réjouit, les producteurs font grise mine

réservé aux abonnés

Pour la première fois depuis plusieurs années, le chiffre d’affaires à l’international de Savencia recule : - 8 % en 2020. La crise sanitaire mondiale est passée par là. L’arrêt de l’activité Food Service­ (restauration), bien implantée à l’international, lui a coûté 15,7 M€. « En revanche, la diversité de nos produits, de nos implantations...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
26%

Vous avez parcouru 26% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Pour la première fois depuis plusieurs années, le chiffre d’affaires à l’international de Savencia recule : - 8 % en 2020. La crise sanitaire mondiale est passée par là. L’arrêt de l’activité Food Service­ (restauration), bien implantée à l’international, lui a coûté 15,7 M€. « En revanche, la diversité de nos produits, de nos implantations géographiques et de nos réseaux de distribution nous confère une forte résilience », avance le groupe.

Moins 12 €/1000 l

Le résultat est également boosté par l’intégration de la Compagnie des Fromages & Richesmonts (CF&R, 51 % Savencia, 49 % Sodiaal) dans ses comptes à partir de mai 2020 (apport de près de 290 M€ de CA et contribution de 12 M€ dans les + 19 M€ de résultat opérationnel courant). La baisse du prix du lait payé aux producteurs de 12 €/1000 l « participe » aussi à cette résilience (357 € TPQC en 2020 contre 369 € en 2019). Elle touche de plein fouet les coopérateurs de Terra Lacta (contrat de collecte de 600 Ml, lire p.24) et les adhérents de l’AOP Sunlait. Le mix-produit d’Eurial en absorbe une partie (1 Md de litres en contrat sur 2,14 Mds). Une pilule dure à avaler, cette baisse étant liée à la remise en cause par Savencia de la formule de prix. Fin 2020, Sunlait s’est résolue à accepter le prix 2020 et celui de début 2021, mais continue de batailler pour un indicateur autre que le prix allemand, afin de coller à la valorisation export des fromages haut de gamme de Savencia.

Des négociations toujours en cours

« Nous sommes en discussion chaque semaine pour essayer d’avancer mais cela reste compliqué », indique Denis Berranger, vice-président de Sunlait. De son côté, Terra Lacta demande une prise en compte de l’AOP beurre Charentes-Poitou (60 % de la collecte). Eurial dit aussi être en négociation. « Notamment sur des dossiers tels que la mise en valeur de l’image de la Normandie », précise Pascal Le Brun, son président.

claire hue
Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités