Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les trois OP ligériennes quittent Sunlait

réservé aux abonnés

 - -->
Nouvelle OP. , Maryline Ménard, de l’OP du Val de Loire, Claude Marchais de l’ALLCBS et Marie-Laure Bechepois, de l’OP Perreault reçoivent les mandats de leurs adhérents pour créer la nouvelle OP Les 3 Rivières. © c.hue

Rupture. La négociation du prix du lait avec Savencia a mis à mal l’AOP Sunlait et a abouti au départ des trois OP début janvier.

Après l’APCFVA (Haute-Loire) fin 2020, c’est au tour des trois OP ligériennes de quitter Sunlait. Il s’agit de l’OP Les Laitiers du Val de Loire, de l’OP Perreault et de l’Association des livreurs Bongrain Savigné- l’Évèque. Elles additionnent 410 adhérents et 250 Ml de référence. Un coup dur pour l’AOP Sunlait qui se voit amputer d’un tiers de ses OP et des volumes. « C&rsquo...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
19%

Vous avez parcouru 19% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Après l’APCFVA (Haute-Loire) fin 2020, c’est au tour des trois OP ligériennes de quitter Sunlait. Il s’agit de l’OP Les Laitiers du Val de Loire, de l’OP Perreault et de l’Association des livreurs Bongrain Savigné- l’Évèque. Elles additionnent 410 adhérents et 250 Ml de référence. Un coup dur pour l’AOP Sunlait qui se voit amputer d’un tiers de ses OP et des volumes. « C’est une grande décision qui n’a pas été prise sur un coup de tête », assurent Maryline Ménard, Marie-Laure Bechepois et Claude Marchais, représentants respectifs des trois OP. « Nos conseils d’administration ne se retrouvent plus dans la vision que défend Sunlait. Les désaccords que nous avons exprimés n’ont pas été écoutés. » Claude Marchais a également démissionné début janvier de la présidence de Sunlait après plusieurs mois à ce poste.

Des avancées par étapes plutôt que le bras de fer

Les négociations compliquées avec Savencia depuis plus d’un an sur le prix du lait ont créé un clivage au sein de Sunlait qui a abouti au départ des trois OP (lire aussi ci-contre) « La médiation longue, engagée en avril 2020 à la demande de Sunlait [NDLR : et achevée le 5 mars 2021 sans accord], a bloqué les discussions sur d’autres sujets tels que la démarche RSE de Savencia sur nos pratiques et la communication commune. »

Au bras de fer, les trois OP préfèrent des avancées par étapes, c’est-à-dire signer ce qui est acquis même si ce n’est pas parfait et continuer à dialoguer avec l’entreprise. « Si nous n’arrivons pas à obtenir d’un côté, à nous de faire des contre-propositions pour obtenir de l’autre. La rémunération ne se fera pas que par le prix de base », affirme Marie-Laure Bechepois.

Développer l’ancrage local

En quittant Sunlait, les 3 OP ne perdront-elles­ pas en pouvoir de négociation ? « Nous sommes plus petits mais avec une identité territoriale plus forte, répond Maryline Ménard. Nous pourrons plus coller à la demande locale. Nos deux fromageries, Perreault et Tessier, sont dynamiques. Elles sont un gage de sécurité. » « Nous ne nous isolerons pas, dit, de son côté, Claude Marchais. Nous voulons adhérer à l’AOP régionale Poplait et à France OP Lait. » Les 3 organisations ne pouvant pas statutairement aujourd’hui quitter Sunlait, le 12 janvier, leurs représentants ont créé à côté l’association OP Les 3 rivières, avec l’objectif d’obtenir dans quelques mois son agrément en OP. Parallèlement, quasi tous les adhérents ont démissionné de leur OP et lui ont donné leur mandat. « Leur contrat de livraisons avec Savencia continue. Un contrat-cadre va être signé avec le groupe auxquels seront rattachés les nouveaux contrats d’application. »

claire hue
Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités