Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

L’élan haussier déjà retombé

réservé aux abonnés

 -
Le prix du lait Spot qui avait gagné 40 € en quinze jours a reperdu 20 €. ( Source : observatoire de l’Eleveur laitier. www.eleveur-laitier.fr)

La hausse du prix entamée il y a deux semaines donne déjà un signe de faiblesse. En cause, un semblant de demande nationale qui est retombée pour la semaine 28 avec un jour férié… Au-delà, le point noir reste une consommation toujours morose.

Le soufflé serait-il déjà retombé ? Les semaines à venir le diront… Nul doute que le prix du lait Spot ne remontera clairement que lorsque la collecte ne sera plus suffisante par rapport aux besoins des industriels, mais ce n’est pas pour la semaine 28. Marquée par un jour férié, le 14 juillet, cette dernière a logiquement vu la demande des laiteries françaises retomber après leur semblant de réveil semaine...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
34%

Vous avez parcouru 34% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Le soufflé serait-il déjà retombé ? Les semaines à venir le diront… Nul doute que le prix du lait Spot ne remontera clairement que lorsque la collecte ne sera plus suffisante par rapport aux besoins des industriels, mais ce n’est pas pour la semaine 28. Marquée par un jour férié, le 14 juillet, cette dernière a logiquement vu la demande des laiteries françaises retomber après leur semblant de réveil semaine 27. Avec un peu plus de lait Spot offert, les prix ont reperdu 20 € à 300 €/1000 l (38/32) départ quai usine dans l’Ouest (voir notre observatoire).

La consommation européenne reste morose

Au-delà de ce jour férié, qui pénalise la demande de nos industriels, reste un problème de fond, la tendance de la consommation de PGC toujours morose ou au ralenti. Le phénomène serait d’ailleurs général en Europe. Tous les industriels laitiers produisant d’ordinaire des PGC pour les touristes qui visitent ou vont visiter notamment la France et le sud de l’UE restent très prudents dans leurs fabrications. Et ce n’est pas la menace d’une nouvelle vague de contaminations avec le variant Delta du Covid qui les rend optimiste.

Dans ce contexte, c’est encore et toujours à l’export que la majorité du lait Spot de la semaine 28 est parti, direction les tours de séchage en Belgique et Allemagne pour faire des produits industriels. L’Italie a acheté mais très peu. L’Espagne quant à elle a actuellement suffisamment de son propre lait, visiblement à un coût plus bas.

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités