Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail

C’est reparti à la hausse

réservé aux abonnés

 -
Semaines 32 et 33, le lait Spot a repris deux fois 15 €, pour se négocier départ Ouest à 540 €/1 000 l (source : observatoire du prix du lait de L’Éleveur laitier).

Extrême rareté du lait d’excédent proposé sur le marché, retour aux achats des laiteries françaises qui commencent à préparer la rentrée… Le prix du lait Spot a gagné 30 € en deux semaines.

Le prix du lait Spot est reparti à la hausse. Et ce ne sont pas les conditions actuelles de production qui devraient, dans les prochaines semaines, changer la tendance. Semaine 30, la dernière officiellement renseignée par FranceAgriMer, la collecte de la ferme France se situait encore à - 0,4 % de son niveau de l’année précédente. En Allemagne, elle est redescendue sous son niveau de 2021, à - 0,5 %.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
50%

Vous avez parcouru 50% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Le prix du lait Spot est reparti à la hausse. Et ce ne sont pas les conditions actuelles de production qui devraient, dans les prochaines semaines, changer la tendance. Semaine 30, la dernière officiellement renseignée par FranceAgriMer, la collecte de la ferme France se situait encore à - 0,4 % de son niveau de l’année précédente. En Allemagne, elle est redescendue sous son niveau de 2021, à - 0,5 %.

Dans ce contexte de rareté extrême du lait d’excédent offert par les laiteries, le retour aux achats des transformateurs nationaux, qui commencent à se préparer pour la rentrée, ne pouvait que faire monter le prix Spot. Au cours des semaines 32 et 33, il a repris deux fois 15 €, pour se négocier à 540 € départ Ouest (www.eleveur-laitier.fr).

Les cotations beurre-poudre tendant à se corriger à la baisse après avoir atteint des sommets, les acheteurs d’Europe du nord, belges et allemands, qui depuis des mois chassaient le lait Spot français, se montrent en net retrait aux achats.

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail
En direct
Afficher toutes les actualités