Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail

Une baisse s’amorce mais le prix toujours à plus de 400 €

réservé aux abonnés

 -
425 € / 1000 l départ quai usine dans l’ouest, on a jamais vu cela la semaine de Noël ( Source : l’Observatoire du prix du lait. www.eleveur-laitier.fr )

Le prix du lait Spot fléchit mais reste à un niveau très élevé. La faiblesse de la collecte, la demande toujours ferme des GMS en PGC et des usines qui les quinze prochains jours travailleront une semaine complète expliquent cela.

Le prix du lait Spot négocié pour la semaine de Noël a baissé de l’ordre de 25 €. Mais il reste comparé à cette période en année normale à un niveau toujours « stratosphérique ». On est largement au-dessus de 400 € / 1000 l.départ quai usine dans l’Ouest ( www.eleveur-laitier.fr).
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
42%

Vous avez parcouru 42% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Le prix du lait Spot négocié pour la semaine de Noël a baissé de l’ordre de 25 €. Mais il reste comparé à cette période en année normale à un niveau toujours « stratosphérique ». On est largement au-dessus de 400 € / 1000 l.départ quai usine dans l’Ouest ( www.eleveur-laitier.fr).

Voyez – y l’effet d’une collecte toujours très en retrait avec peu de volumes offerts sur le marché Spot alors que la demande des GMS en PGC est toujours ferme. Certes depuis la semaine 38, la collecte de la ferme France remonte mais se situe à -2 % - -3.5 % de l’année précédente.

Noël et Nouvel an un week-end

Les deux dernières semaines pointées par FranceAgrimer, la 47 et la 48, sont même descendues à -3.8 %, -4.1%. Même topo pour le premier producteur de lait européen, l’Allemagne. Sa production est repartie très lentement à la hausse depuis la semaine 45 mais pointe à – 3 % de 2020.

A la faiblesse de l’offre s’ajoute cette année, l’effet d’un 25 décembre et du premier janvier qui tombent un samedi. Il n’y aura donc pas de pont comme d’ordinaire des entreprises laitières pour les fêtes avec à la clef moins de lait d’excédent offert qui aurait pu faire plonger les prix.

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail
En direct
Afficher toutes les actualités