Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

500 € / 1000 l atteint départ ouest

réservé aux abonnés

 -
Deux hausses de 10 € en quinze jours et le lait Spot atteint le niveau record de 500 € départ quai usine dans l’ouest. ( Source : observatoire du lait Spot. www.eleveur-laitier.fr)

Le manque de lait sur le marché Spot continue de se faire sentir. Alors que la demande ne faiblit pas à l’approche des fêtes de fin d’année, le prix a encore gagné 10 €. Il atteint les 500 € départ quai usine dans le grand ouest.

Jamais depuis 2008 que notre observatoire du lait Spot existe, le prix n’avait atteint ce niveau et aussi longtemps. A l’exception d’une baisse toute relative semaine 41 et 42 à 420 € , le lait Spot se négocie départ quai usine dans l’Ouest à 480 €/1000 l ou plus depuis deux mois ( www.eleveur-laitier.fr). A la faveur de deux hausses consécutives de 10 € en quinze jours, il atteint même désormais les 500 &euro...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
38%

Vous avez parcouru 38% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Jamais depuis 2008 que notre observatoire du lait Spot existe, le prix n’avait atteint ce niveau et aussi longtemps. A l’exception d’une baisse toute relative semaine 41 et 42 à 420 € , le lait Spot se négocie départ quai usine dans l’Ouest à 480 €/1000 l ou plus depuis deux mois ( www.eleveur-laitier.fr). A la faveur de deux hausses consécutives de 10 € en quinze jours, il atteint même désormais les 500 € / 1000 l.

Une collecte toujours à la peine

Voyez-y la conséquence logique d’une demande des industriels français tous secteurs d’activité confondus pour fabriquer des PGC ( lait de consommation, ultra-frais, fromages) qui ne faiblit pas… Bien au contraire alors que les fêtes de fin d’année approchent et qu’il faudra répondre aux commandes à venir des GMS. Mais en face l’offre de lait ne répond toujours pas. Et cela pour une raison majeure la collecte ne redresse la tête que très lentement et reste toujours très en retrait par rapport à l’an dernier. Semaine 43, la dernière renseignée par FranceAgrimer la ferme France était toujours à -2 % par rapport à l’an dernier et en progression d’une semaine sur l’autre de 0.3 %. Même situation en Allemagne qui pourrait avoir atteint son point bas semaine 43 avec une collecte au même niveau que la semaine 42 mais à -2.9 % par rapport à l’an dernier.

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités