Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les prix toujours scotchés au plafond

réservé aux abonnés

 -
Toujours pas de lait d’excédent sur le marché. Résultat : les prix des rares citernes échangées restent stratosphériques. (Observatoire de l’Eleveur laitier )

Les très rares citernes de lait d’excédent offertes sur le marché s’échangent toujours à prix d’or. On arrive à 500 € départ laiteries du Grand Est. Le prix ne redescendra des sommets qu’à la fin du creux de la collecte.

Le prix du lait Spot reste dans les nuages. Semaine 40, les très rares citernes mises sur le marché se sont échangées à prix d’or. On a atteint avec une nouvelle hausse de 10 €, les 500€/1000 l départ quai usine dans l’Est. Ce record de cotations depuis que notre observatoire existe (2008) est à mettre en relation avec l’extrême niveau bas du creux de la collecte.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
40%

Vous avez parcouru 40% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Le prix du lait Spot reste dans les nuages. Semaine 40, les très rares citernes mises sur le marché se sont échangées à prix d’or. On a atteint avec une nouvelle hausse de 10 €, les 500€/1000 l départ quai usine dans l’Est. Ce record de cotations depuis que notre observatoire existe (2008) est à mettre en relation avec l’extrême niveau bas du creux de la collecte.

Semaine 36, FranceAgriMer le pointait en retrait de 4,2 % par rapport à l’an dernier et semaine 37, la dernière connue encore à -4%. La situation était du même acabit chez nos voisins allemands : -2,3 % semaine 36 et -3,1 % semaine 37. Avec, dans les deux pays, une production encore en baisse d’une semaine sur l’autre.

Un creux de collecte qui dure en longueur

Si le prix reste haut depuis plusieurs semaines c’est aussi qu’à l’instar des dernières années, mais tout particulièrement cette année, la période du creux de collecte a tendance à durer en longueur.

« Tant que la collecte ne repartira pas à la hausse, le prix du lait Spot, encore une fois pour les très rares citernes qui s’échangent, restera, vu la demande, à des niveaux totalement décalés du vrai marché des produits laitiers vendus par les laiteries aux circuits de distribution », constate ce courtier.

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités