Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail

La valorisation beurre-poudre rabiotée

réservé aux abonnés

 -
Sans la correction décidée par Sodiaal sur le niveau de la valorisation beurre-poudre du Cniel, son lait A d’avril serait sorti à 395.80 € et pas 390,50 € (38/32) et son lait B à 544.57 € et pas 396.80 € (source observatoire de l’Eleveur laitier. www.eleveur-laitier.fr).

Sodiaal est le premier des industriels du lait à sortir du bois en corrigeant le niveau de la valorisation beurre-poudre du Cniel. Les autres vont sans aucun doute suivre.

On savait que les industriels privés et coopératifs faisaient ces derniers temps de fortes pressions au sein de l’interprofession pour actualiser le calcul de la valorisation beurre- poudre Cniel, indicateur du marché des ingrédients retenu par la plupart des laiteries dans leur formule de prix du lait (lire l’Eleveur laitier d’avril). La question n’est pas nouvelle. Elle est sur la table depuis plusieurs années. Mais la montée en...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
24%

Vous avez parcouru 24% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

On savait que les industriels privés et coopératifs faisaient ces derniers temps de fortes pressions au sein de l’interprofession pour actualiser le calcul de la valorisation beurre- poudre Cniel, indicateur du marché des ingrédients retenu par la plupart des laiteries dans leur formule de prix du lait (lire l’Eleveur laitier d’avril). La question n’est pas nouvelle. Elle est sur la table depuis plusieurs années. Mais la montée en flèche des coûts énergétiques ont précipité la nécessité d’y apporter une réponse.

Le lait B de Sodiaal corrigé de - 47,7 € en avril

Très concrètement, cela se traduira dès les prix d’avril. Car on imagine mal un Lactalis (dont les réunions avec ses OP ont commencé cette semaine) ne pas suivre l’exemple de Sodiaal. Le numéro un de la coopération laitière est en effet le premier à sortir du bois en annonçant ce jeudi 31 mars à ses sociétaires leur prix du lait du mois à venir.

Le prix du lait B, donné à 496,80 €/1000 l (38/32), intègre une correction de - 47,72 €/1000 l. Les cotations hebdomadaires de la valorisation Cniel du beurre-poudre les semaines 8 à 11, qui auraient dû sur le principe des mois précédents servir à fixer le prix B Sodiaal, donnaient en effet une moyenne 544,57 € (534,50 € semaine 8 ; 535 € semaine 9 et 547 € semaine 10, 561 € semaine 11).

Si ce 544,57 €/1000 l avait été retenu dans le calcul du prix A Sodiaal où les marchés des ingrédients pèse à hauteur de 10 %, ce dernier serait sorti à 395,80 € et pas 390,50 € (hors saisonnalité), comme annoncé par Sodiaal.

Ce correctif de - 47.7 € correspond précisément à la réactualisation évaluée par Atla (Association des transformateurs laitiers) des coûts de transformation supportés par la fabrication de beurre-poudre… Ces derniers passent de 71,7 € /1000 l à 119,5 € sur la base des valeurs de 2021. C’est-à-dire hors inflation de la flambée des coûts énergétiques actuels suite au conflit russo-ukrainien. Le devenir nous dira si les transformateurs seront, ou non, tentés de revenir autour de la table pour en rediscuter.

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail
En direct
Afficher toutes les actualités