Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail

Le n°1 de la coopération laitière met sa formule en stand-by

réservé aux abonnés

Le conseil d’administration de Sodiaal a décidé, mi-juin, de suspendre sa formule de prix au T3. Elle apportait­ un minimum­ de transparence, sans intégrer­ distinctement le coût de production­.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
33%

Vous avez parcouru 33% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Le conseil d’administration de Sodiaal a décidé, mi-juin, de suspendre sa formule de prix au T3. Elle apportait­ un minimum­ de transparence, sans intégrer­ distinctement le coût de production­.

« Cette décision est motivée par le contexte actuel d’hyperinflation. Nous avons tenu cette formule aussi longtemps que possible. Sa réactivation est conditionnée à la validation par la grande distribution des + 500 M€ (300 M€ pour le prix du lait, 200 M€ pour nos coûts industriels) de hausse de tarifs demandés au titre de 2022. N’ayant aucune certitude sur le succès des négociations [NDLR : notamment sur les MDD qui pèsent lourd dans le mix PGC Sodiaal], nous espérions conclure avant l’été. Le conseil a pris cette décision en responsabilité », explique le présiden­t de Sodiaal.

Les prix du T3 « prenant en compte les indicateurs de marché habituels » donnent, hors retour de saisonnalité, du A (38/32) à 402 € en juillet, 403 en août, et 407 en septembre, avec, en juillet, du B à 533 € (pas de B d’août à octobre), rogné à ce niveau (560 € en juin), pour afficher au T3 un prix A/B moyen de 420 €, retours de saisonnalité comprise.

Du A à 402 € au lieu de 428 €

Si Sodiaal avait appliqué sa formule avec ce lait B à 533 €, il aurait dû, en juillet, payer son A 28 € de plus. La couleuvre sera dure à faire avaler par les OP Lactalis à Laval dont la formule donne plus de 445 €/1 000 l pour juillet. Lactalis acceptera-t-il cet été de payer nettement plus que Sodiaal ? Ce serait une première.

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail
En direct
Afficher toutes les actualités