Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Lactalis toujours collé aux basques de Sodiaal

réservé aux abonnés

 - -->
L’année 2021 se clôt pour les leaders de l’industrie avec un prix du lait en hausse plus ou moins nette. D’après notre observatoire, Sodiaal affiche une progression de près de 13 €, pour finir à 360,32 € de moyenne dans l’Ouest, avec 9 % de lait B dans notre calcul… mais pour du lait à 42/33 super A. On est loin du prix de revient de 405 € TPQC du Cniel.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
49%

Vous avez parcouru 49% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

L’année 2021 se clôt pour les leaders de l’industrie avec un prix du lait en hausse plus ou moins nette. D’après notre observatoire, Sodiaal affiche une progression de près de 13 €, pour finir à 360,32 € de moyenne dans l’Ouest, avec 9 % de lait B dans notre calcul… mais pour du lait à 42/33 super A. On est loin du prix de revient de 405 € TPQC du Cniel.

- 3,09 € de correctif chez Lactalis

Sans surprise, Lactalis lui colle aux basques, avec une hausse contenue à 14 € une fois déduit son correctif environnement. L’Unell le chiffre à - 3,09 €. Pour autant, Lactalis sort un prix annuel de 363,30 €… 3 € de plus que Sodiaal. Avec une progression du même acabit, Savencia Cleps limite son écart avec le binôme Sodiaal-Lactalis.

De 2021, on retiendra aussi la nette hausse du prix d’Agrial-Eurial et de Laïta-Terrena. Elle permet à cette dernière de se distinguer avec un prix final de 365.17 €. Et encore, Terrena n’est pas, des adhérents de Laïta, la coopérative qui distribue le plus de ristourne. C’est Even.

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités