Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail

Du spot à 600 € mais sans vrais acheteurs

réservé aux abonnés

 - -->

Lait en excédent échangé par les entreprises (une enquête de L’Éleveur laitier).

Avec août, la cotation du lait Spot est repartie à la hausse. Voyez-y la conséquence attendue d’une collecte toujours très en retrait (- 2,3 % semaine 33 vs. 2021) et du retour aux achats d’acteurs français souhaitant compléter leur collecte exsangue avec la hausse des charges et la sécheresse. Ils se préparent à la rentrée et à répondre aux demandes des GMS et de la RHF...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
78%

Vous avez parcouru 78% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Avec août, la cotation du lait Spot est repartie à la hausse. Voyez-y la conséquence attendue d’une collecte toujours très en retrait (- 2,3 % semaine 33 vs. 2021) et du retour aux achats d’acteurs français souhaitant compléter leur collecte exsangue avec la hausse des charges et la sécheresse. Ils se préparent à la rentrée et à répondre aux demandes des GMS et de la RHF. Mais à 600-610 € départ quai usine, semaine 36, le prix est devenu rédhibitoire pour fabriquer des produits industriels et, plus encore, des PGC pour les GMS qui refusent les hausses. Résultat : très peu d’achats réels.

(1) Prix départ quai usine, citerne de 25 000 l.

Imprimer Envoyer par mail
En direct
Afficher toutes les actualités