Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

La sécheresse s’invite à la table

réservé aux abonnés


Lait spot (lait entier a 38/32) - La sécheresse s’invite à la table
©

Lait en excédent échangé par les entreprises (Une enquête de L’Éleveur laitier)

5 350 €/t pour du beurre en bloc de 25 kg fin mai et 6 000 € minimum fin juin… La montée de la matière grasse ne fléchit pas, tirant le prix du lait Spot. Il n’en va pas de même de la pro­téine qui a de nouveau des faiblesses, freinant la remontée des cours. Mais cela valait jusqu’à ce que les premiers effets de la sécheresse se fassent ressentir, semaine 27, sur la collecte.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
73%

Vous avez parcouru 73% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

5 350 €/t pour du beurre en bloc de 25 kg fin mai et 6 000 € minimum fin juin… La montée de la matière grasse ne fléchit pas, tirant le prix du lait Spot. Il n’en va pas de même de la pro­téine qui a de nouveau des faiblesses, freinant la remontée des cours. Mais cela valait jusqu’à ce que les premiers effets de la sécheresse se fassent ressentir, semaine 27, sur la collecte.

Pour ce courtier, on assiste à une surréaction du marché pour la matière grasse. « Il y a quelques mois, nombreux sont ceux qui misaient sur une baisse. Résultat  : beaucoup sont à découvert et tout le monde achète en même temps. » D’où peut-être ces cotations stratosphériques de la matière grasse laitière.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités