Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail

Le prix du lait Spot pourrait repartir à la hausse

réservé aux abonnés

 -
420 € en semaine 21, c’est 150 € de plus que le prix relevé l’an dernier dans notre observatoire (source : observatoire du prix du lait de l’Éleveur laitier, www.eleveur-laitier.fr).

La cotation du lait spot a repris 30/40 € en semaine 21. Le yo-yo des dernières semaines pourrait ainsi prendre fin, pour repartir sur une tendance haussière.

Pour la semaine 21, le lait Spot est remonté de 30 € dans l’Ouest, et de 40 € dans le Nord-Est (www.eleveur-laitier.fr). Les négociants y voient l’effet des températures très élevées durant ce mois de mai, qui perturberaient la production laitière. Ce sera à confirmer dans les prochains sondages de FranceAgriMer sur la collecte nationale. Autre élément : malgré le fléchissement...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
44%

Vous avez parcouru 44% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Pour la semaine 21, le lait Spot est remonté de 30 € dans l’Ouest, et de 40 € dans le Nord-Est (www.eleveur-laitier.fr). Les négociants y voient l’effet des températures très élevées durant ce mois de mai, qui perturberaient la production laitière. Ce sera à confirmer dans les prochains sondages de FranceAgriMer sur la collecte nationale. Autre élément : malgré le fléchissement observé sur la poudre 0 %, les prix des commodités restent à des niveaux très attractifs pour les transformateurs. Pour la matière grasse, notamment, le marché est très tendu en Europe, et il le restera les prochains mois.

Les laiteries françaises toujours absentes des achats

Les industriels français ne sont toujours pas acheteurs de lait Spot. C’est donc encore l’export, notamment vers la Belgique et l’Allemagne, qui tirent ce marché – depuis des semaines maintenant. Il faut aussi noter que l’Italie et l’Espagne reviennent s’approvisionner en lait français. Cette demande de lait Spot devrait se maintenir sur le mois de juin. Avec l’approche des vacances d’été, la fabrication des glaces va encore accentuer la demande en crème.

Dominique Grémy
Imprimer Envoyer par mail
En direct
Afficher toutes les actualités