Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail

Accord tripartite autour d’un débouché lait en poudre pour le chocolat

réservé aux abonnés

 -
Le lait bio qui entre dans la composition des tablettes de chocolat assure une rémunération aux producteurs de 500 €/1000 litres.

Biolait, Prospérité Fermière Ingrédia et la Scop Ethiquable créent la première filière lait en poudre destinée à la fabrication de tablettes de chocolat bio et équitable.

La Scop Ethiquable qui vient de relocaliser sa production de chocolat en France dans le Gers a conclu un accord tripartite avec la SAS Biolait et Ingredia, filiale industrielle de la coopérative du Pas-de-Calais Prospérité Fermière, spécialisée dans la fabrication de poudre et d’ingrédients laitiers (5 tours de séchage, 3 lignes de filtration et 50 000 t de poudres/an). L’accord porte sur une durée de trois ans,...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
25%

Vous avez parcouru 25% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

La Scop Ethiquable qui vient de relocaliser sa production de chocolat en France dans le Gers a conclu un accord tripartite avec la SAS Biolait et Ingredia, filiale industrielle de la coopérative du Pas-de-Calais Prospérité Fermière, spécialisée dans la fabrication de poudre et d’ingrédients laitiers (5 tours de séchage, 3 lignes de filtration et 50 000 t de poudres/an). L’accord porte sur une durée de trois ans, avec un engagement à la fois sur le volume (800 000 litres/an) et sur le prix, 500 €/1000 litres, c’est-à-dire un prix du lait payé aux producteurs basé sur les coûts de production et en dessous duquel Ethiquable ne peut pas descendre.

Fondée il y a dix-sept ans, la société coopérative a un capital détenu par ses salariés. Elle propose une gamme de plus de 260 références. Sur le créneau plus spécifique du chocolat, elle représente aujourd’hui 25 millions de tablettes et revendique une part de marché de 25 % des ventes de chocolat bio en GMS.

Sous label Bio Équitable

Concrètement, le lait est collecté chez les adhérents Biolait des Hauts-de-France et transformé par Ingrédia. Pour garantir une longue conservation et obtenir une texture fondante, il apparaît en effet que la chocolaterie nécessite l’utilisation de poudre de lait et non de lait liquide. Les premières tablettes intégrant cette poudre sont déjà sorties de l’usine gersoise et commercialisées en grandes surfaces sous l’appellation Bio Équitable. Il s’agit d’un label qui regroupe quelque 46 entreprises de la bio (transformateurs et distributeurs) dont la Scop Ethiquable, ou encore Biocoop, créée en mai 2020, avec l’ambition d’œuvrer pour un rééquilibrage du partage de la valeur au profit des producteurs, mais aussi d’accélérer les transitions écologique et sociale des modes de production. Biolait, via un cahier des charges qui va plus loin que la certification AB européenne, est certifié par ce label Bio Équitable en France, mais aussi par les labels Fair for Life ou Agri Éthique.

Jérôme Pezon
Imprimer Envoyer par mail
En direct
Afficher toutes les actualités