Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Après FMB Sud-Ouest, Sunlait assigne Savencia en justice

réservé aux abonnés

 - -->
Démarche. C’est au tribunal judiciaire de Coutances (Manche), que l’assignation de Savencia Ressources Laitières par Sunlait sera faite. © Radio France

Stratégie de choc. Sunlait veut faire respecter la formule de prix de son protocole d’accord avec Savencia, de juin 2018, qui a la portée juridique d’avenant au contrat, selon le médiateur.

La dernière négociation avec Savencia sur le prix du lait a sans doute été pour Sunlait la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. L’association qui fédère aujourd’hui six OP s’attendait à fixer le prix du quadrimestre comme à l’accoutumée. Elle s’est retrouvée avec un prix fixé, et depuis des mois, par son industriel et pour le seul mois de septembre à 349 €/1000...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
19%

Vous avez parcouru 19% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

La dernière négociation avec Savencia sur le prix du lait a sans doute été pour Sunlait la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. L’association qui fédère aujourd’hui six OP s’attendait à fixer le prix du quadrimestre comme à l’accoutumée. Elle s’est retrouvée avec un prix fixé, et depuis des mois, par son industriel et pour le seul mois de septembre à 349 €/1000 l, une dizaine d’euros de moins que ce qu’elle demandait et moins qu’en août… Une couleuvre impossible à avaler alors que le prix des intrants est à son point le plus haut.

Un millier de livreurs et 600 Ml concernés

Après une médiation de neuf mois s’étant conclue sur un échec en mars dernier, et six mois de discussions vaines pour tenter de bâtir un compromis à partir des recommandations du médiateur, Sunlait s’est donc résolue à une stratégie de choc pour faire bouger Savencia sur la formule de prix. Le 15 septembre, jour d’ouverture du Space, l’AOP faisait savoir qu’elle assignait Savencia Ressources Laitières en justice. Si cette voie a déjà été empruntée, en juillet, par FMB Sud-Ouest (lire L’Éleveur laitier de septembre 2021), elle prend là une autre dimension. Sunlait, c’est plus d’un millier de livreurs et 600 Ml de lait. FMB Sud-Ouest Savencia ne pèse que 27 Ml. Comme FMB Sud-Ouest qui demandait que la formule de prix de son contrat soit respectée, Sunlait demande que celle de son protocole d’accord, signé en juin 2018 et ayant, pour le médiateur, « la même portée juridique qu’un avenant au contrat car conclu après une médiation », le soit aussi. Elle ne l’est plus depuis le début 2020.

Reconstruire un partenariat gagnant-gagnant

Autant dire qu’entre l’écart entre le prix formule et le prix payé et d’éventuelles pénalités pour retard de paiement, la facture risque de se chiffrer en millions d’euros pour Savencia. C’est grâce à cette formule qu’en 2019, le prix des OP Sunlait avait, d’après notre observatoire, progressé de près de 20 €/1000 l quand Lactalis gagnait 9 €. En 2020, le retour à un prix fixé par l’industriel au nom d’un ajustement sur la concurrence l’avait fait rebaisser de 15 € quand Lactalis n’en perdait que 5 €.

Par ce bras de fer, Sunlait semble vouloir aussi créer un électrochoc car in fine son président, Loïc Delage, explique « souhaiter que le dialogue avec Savencia puisse se reconstruire sur des bases saines, en confiance, dans un partenariat gagnant-gagnant ». « Car nous avons besoin de notre collecteur », assure-t-il. Pas sûr que la stratégie choisie soit comprise par Savencia (lire la réaction de Robert Brzusczak, DG adjoint de Savencia).

Jean-Michel VocoreT et Claire Hue
Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités