Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Les prix des produits laitiers industriels marquent le pas

réservé aux abonnés

 -
Dans un contexte équilibré entre l’offre et la demande, les prix du beurre et de la poudre maigre restent stables. © Cédric Faimali/GFA

D’après la note conjoncturelle publiée par l’interprofession laitière, les perspectives d’offre et de demande sont équilibrées. Les prix des produits laitiers industriels, en forte hausse sur le premier semestre, se sont stabilisés.

« Après une période de hausse sur le début de l’année 2021, les prix des produits laitiers industriels marquent le pas », rapporte Benoît Rouyer, économiste au sein de l’interprofession laitière (Cniel), dans une vidéo tournée pendant le Space de Rennes.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
35%

Vous avez parcouru 35% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

« Après une période de hausse sur le début de l’année 2021, les prix des produits laitiers industriels marquent le pas », rapporte Benoît Rouyer, économiste au sein de l’interprofession laitière (Cniel), dans une vidéo tournée pendant le Space de Rennes.

En France, le prix du beurre reste stable à hauteur de 4 000 € la tonne depuis presque quatre mois. De son côté, la cotation de la poudre maigre oscille autour de 2 500 €/t depuis plusieurs semaines.

Une conjoncture « mitigée »

La production laitière demeure dynamique en Nouvelle-Zélande et aux États-Unis (+3 % en cumul sur les 12 derniers mois). L’évolution est bien plus timide en Europe (+0,5 %). « Les perspectives d’offre et de demande s’avèrent relativement équilibrées, laissant augurer des variations modérées des prix des produits industriels au cours des prochains mois », estime finalement l’économiste.

FranceAgriMer fait état d’un prix standard du lait de vache conventionnel de 342 €/1 000 litres en juin 2021, soit 20 €/1 000 litres de plus sur un an.

Si les marchés semblent apaisés, la crise des intrants met « sous pression les exploitations laitières. » L’indice Ipampa lait de vache, suivant les charges en élevage, a progressé de 8 % en l’espace d’un an. « Deux postes ont fortement augmenté au cours des derniers mois : d’une part, l’énergie et les lubrifiants et, d’autre part, les aliments achetés », précise Benoît Rouyer.

Alexandra Courty
Imprimer Envoyer par mail Commenter
En direct
Afficher toutes les actualités