Une malencontreuse erreur dans l’Observatoire du prix du lait de L’Eleveur laitier nous a conduits à écrire que le prix du lait bio avait baissé pour les livreurs de Sodiaal en 2022. Après vérification, il apparaît qu’il est passé de 457,51 €/1000 l en 2021 à 459,87 €/1000 l en 2022, soit une hausse de 2,36 €/1000 l.

Ce prix inclut la prime de froid, la composition (32,5 de TP, 41 de TB) et les primes. S’agissant d’un prix maximal, il intègre donc la prime multicritère à 12 €/1000 l. Ce calcul tient compte également du déclassement de 10 % du lait opéré par la coopérative entre août 2021 et juin 2022. Durant cette période, les éleveurs ont perçu le prix bio sur 90 % de leurs livraisons, et le prix conventionnel du lait sans OGM (soit 113 € de moins) pour les 10 % restant.

En revanche, notre Observatoire calculant les prix à volumes constants, l’impact de l’incitation à réduire les livraisons de lait bio n’a pas été pris en compte. Pour ajuster la collecte à ses besoins, la coopérative avait proposé aux éleveurs volontaires de réduire leur production durant six mois à compter de février 2022. Une prime de 113 €/1000 l était versée pour les baisses d’au moins 3 % par rapport au même mois de l’année précédente.  Elle compensait donc en partie les effets du déclassement.

© Gab

Dans le peloton de tête en janvier 2023

Cette mesure influence bien évidemment le prix moyen payé, mais elle conduit aussi à une baisse de la recette laitière. Selon Sodiaal, elle a rencontré un certain succès. Elle s’ajoute à l’arrêt des conversions et à la sécheresse qui ont également poussé à la réduction des livraisons. Ainsi, la collecte bio de Sodiaal a reculé de 225 Ml en 2021 à 217 en 2022. Cet ajustement lui permet de démarrer la nouvelle année dans de meilleures conditions. Avec un prix de base à 510 €/1000 l en janvier, elle se classe dans le peloton de tête des laiteries dont le prix est connu.