Énergéticien français indépendant, TSE a inauguré, le 7 septembre dernier, son premier démonstrateur agrivoltaïque autoporté (2,4 MWc) en présence de nombreux partenaires*.

Implantée à Amance, dans la Haute-Saône, sur l’exploitation de polyculture-élevage de Sylvain Raison (850 ha de SAU et 150 limousines), l’installation se compose de 3 ha de panneaux solaires mobiles. 5 500 modules bifaciaux sont posés à 5 m de hauteur sur des câbles censés résister à des vents de 130 à 140 km/heure. L’ombrage partiel et tournant généré sur la parcelle doit permettre de lutter contre les aléas climatiques (gel printanier, fortes chaleurs, sécheresse, grêle). Grâce à la baisse de l’évapotranspiration, les rendements fourragers devraient être augmentés. Avec un abri procuré au bétail en cas d’intempéries ou de fortes chaleurs, le bien-être des animaux devrait être amélioré.

Équipé de 800 capteurs clima­tiques, agronomiques et mécaniques, ce premier site pilote est la première pierre d’un programme ambitieux dont l’objectif est de prouver qu’il est possible de cultiver aussi bien sous les panneaux, sinon mieux, qu’en plein champ, tout en optimisant la production d’énergie.

D’ici à 2024, neuf autres sites pilotes de 3 à 10 MWc, dont deux en élevage laitier et ovins viande, vont être déployés respectivement dans le Calvados et la Haute-Marne.

Anne Bréhier

* Inrae Lusignan, Idele-Institut de l’élevage, Union des coopératives Alliance BFC...