Si le prix du lait Spot n’était pas aussi haut, à 550 €/1 000 l dans le Grand Ouest et à 560 € dans le Nord et l’Est depuis cinq semaines, on s’installerait presque dans une routine : une collecte française qui peine à remonter, une demande qui est toujours plus importante au moment des fêtes de fin d’année, des Italiens et des Espagnols qui manquent de laits entier et écrémé. À ce niveau de prix, ceux qui s’approvisionnent sur ce marché n’ont pas d’autres solutions.

Claire Hue