Le lait Spot a beau être depuis plusieurs mois une denrée rare et très chère, il n’échappe pas aux lois du marché. Il a suffi pour voir sa cotation chuter, en semaine 18, d’une hausse subite de son offre, liée surtout aux maintenances en cours dans plusieurs usines et à une disponibilité moindre des citernes pour l’acheminer. En une semaine, ce sont 90 €/1 000 l qui ont été perdus… mais si l’on reste tout de même à 390 €/1 000 l départ quai usine dans l’Ouest (www.eleveur-laitier.fr).

Un rebond de 50 €/1 000 l

Ce coup de mou n’était visiblement que ponctuel. Semaine 19, la cotation du lait Spot a repris 50 €, à 440 €/1 000 l départ Ouest. C’est 170 € de plus qu’en 2021 à la même période et 230 € qu’en 2020, en pleine crise du Covid-19, où les prix des ingrédients étaient au plus bas.

Car c’est toujours à destination du débouché des produits industriels que ce lait Spot est majoritairement acheté… Et encore et toujours par des laiteries belges et allemandes. En Allemagne, la collecte nationale est toujours très en retrait par rapport à son niveau de l’an dernier. Semaine 16 – la dernière officiellement connue –, elle pointait à - 2,4 % (- 1,6 % en France).

Jean-Michel Vocoret