Les semaines suivant les fêtes de fin d’année ne sont jamais très dynamiques pour la consommation des ménages. Cela peut expliquer le fléchissement de -15 € enregistré semaine 3 pour la cotation du lait Spot. Pour autant, on est toujours sur la lancée de l’année dernière à des niveaux de prix du lait exceptionnellement hauts, de surcroît à cette période de l’année. Départ quai usine dans l’Ouest, le lait Spot s’est négocié à 440 €/1000 l (voir notre observatoire).

Demande à l’export pour fabriquer des commodités

La collecte nationale de la ferme France, comme celle de la ferme allemande, continue évidemment de peser sur cette situation. Et d’après ce courtier : « Le niveau actuel de valorisation des commodités beurre-poudre, qui ne donne pas de signe de faiblesse, devrait dans les prochaines semaines jouer pour le moins le tampon pour limiter la baisse. » On a d’ailleurs déjà vu pour la semaine 3 quelques citernes partir à l’export en plus de celles achetées par des opérateurs nationaux pour leur PGC.

Jean-Michel Vocoret