Il y a un an, les 3 OP ligériennes claquaient la porte de l’AOP Sunlait et décidaient de créer ensemble l’OP Les 3 Rivières (397 adhérents, 242 Ml livrés). Elle a reçu son agrément mi-2021. Les nouveaux dirigeants n’ont aucun regret, et même mieux : « Notre recentrage sur le local autour des trois fromageries de Savencia présentes en Pays de la Loire nous redynamise. Les négociations sont plus en adéquation avec nos besoins. »

Bien sûr, comme toutes les OP, il lui faut signer un contrat-cadre avec Savencia. « Il est pratiquement rédigé, dit Claude Marchais, le président de l’OP. Dans la clause de renégociation, nous butons sur l’ajustement à la concurrence que veut éviter la loi Égalim 2. » Le calcul du prix de base, lui, est en route avec un mix-produit en phase avec les 3 sites ligériens. « Les ingrédients en composent une faible partie. Le reste se répartit pour moitié en PGC France et pour l’autre en PGC export », indique Franck Pelletier, le penseur de la formule de l’OP, sans en dire plus. Par ricochet, le départ des 3 OP a recalibré le mix-produit de Savencia pour Sunlait : respectivement 17 %, 40 % et 43 %.

Le prix de base ne fait pas tout 

En retenant le prix allemand pour les PGC export, l’OP va dans le sens de Savencia « avec un calcul qui lisse les fortes variations ». Elle réaffirme sa vision du prix du lait : « Ce que nous n’obtenons pas par le prix de base, à nous de l’obtenir autrement. » Par exemple, par un meilleur paiement de la matière grasse. L’avenir dira si elle a raison.

Claire hue