Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail

Le prix du lait allemand continue son ascension

réservé aux abonnés

 -
En mai, le prix du lait allemand avait déjà progressé de plus de 20 €, à 484,78 €/1 000 l. Sur juin, il devrait gagner + 20 à + 40 €/1 000 l selon les laiteries (voir notre outil de comparaison du prix France /Allemagne sur www.eleveur-laitier.fr).

En juin, les producteurs allemands ont vu leur prix du lait encore gagner en moyenne presque 30 €/1 000 l au nord, plus de 15 € au sud.

Les producteurs laitiers livrant Sodiaal et Lactalis vont continuer de se mordre les doigts d’avoir vu le premier mis sa formule de prix en stand-by pour le troisième trimestre et le second la dénoncer ce qui revient au final à lui emboîter le pas. Car le fait est que le prix du lait allemand qui sert de baromètre dans ces deux formules au débouché des PGC export, continue son irrésistible ascension. En juin, mois qui devrait jouer dans...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
28%

Vous avez parcouru 28% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Les producteurs laitiers livrant Sodiaal et Lactalis vont continuer de se mordre les doigts d’avoir vu le premier mis sa formule de prix en stand-by pour le troisième trimestre et le second la dénoncer ce qui revient au final à lui emboîter le pas. Car le fait est que le prix du lait allemand qui sert de baromètre dans ces deux formules au débouché des PGC export, continue son irrésistible ascension. En juin, mois qui devrait jouer dans les formules de prix du lait de Sodiaal et Lactalis du mois d’août, le prix du lait allemand a, selon les laiteries, gagné 20 à 40 €/1 000 l. En mai, il avait déjà pris plus de 20 € à 484,78 €/1 000 l au niveau national (38/32), avec dans le Lander du nord de Basse-Saxe une moyenne à 493,60 €/1 000 l (400,60 €/1 000 l en moyenne glissante sur un an) et dans le Lander du sud de Bavière une moyenne à 479,30 €/1 000 l (397,20 €/1 000 l en moyenne glissante sur un an).

Coûts de production couverts à 99 % dès avril

Pour juin, la hausse est plus marquée au nord du pays terre de produits industriels. Elle est de l’ordre de 29,50 €/1 000 l, à 533,20 €/1 000 l (38/32) de moyenne pour les factures de lait de dix-huit laiteries recensées. Dans le Sud, terre de PGC, l’augmentation moindre, frise quand même les 17 €, à 479 €/1 000 l de moyenne sur une bonne quinzaine de laiteries.

Pas étonnant, dans ces conditions, le constat établi par une étude récente de Milch Board, relatée par nos confrères allemands de Top Agrar. Elle pointe du doigt qu’en avril dernier, avec la hausse du prix du lait déjà enregistrée (+ 57 €/1 000 l depuis janvier 2022), les producteurs de lait allemands couvraient à 99 % leurs coûts de production, établis à 490,30 €/1 000 l. En 2020, ces coûts de production n’étaient couverts qu’à hauteur de 70 %.

Jean-Michel Vocoret
Imprimer Envoyer par mail
En direct
Afficher toutes les actualités