Alerte vétoCryptosporidiose, de l’hygiène pour limiter les dégâts

En cas de diarrhée à cryptosporidiose, avant de remettre un nouveau veau dans le local ou dans la niche, il est nécessaire de passer au nettoyeur haute pression le local et le sol.
En cas de diarrhée à cryptosporidiose, avant de remettre un nouveau veau dans le local ou dans la niche, il est nécessaire de passer au nettoyeur haute pression le local et le sol. (© J.Pezon)

Au-delà des traitements et de la prise colostrale, le respect des mesures d’hygiène élémentaires vise à limiter la prolifération des cryptosporidies dans l’environnement.

La cryptosporidiose concerne un grand nombre de troupeaux. C’est le premier agent retrouvé lors de prélèvement sur diarrhée sur des veaux d’une dizaine de jours. Il s’agit d’un parasite (un protozoaire) que le veau ingère dès la première tétée et les jours suivants et qui se fixe et se développe dans l’intestin en entraînant une diarrhée dont la gravité est proportionnelle à la quantité de cryptosporidiose ingérée.

548

Contenu réservé aux abonnés de l'éleveur laitier

Si vous êtes abonné, cliquez ici pour vous connecter et poursuivre la lecture
12 %

Vous avez lu 12 % de l'article

Si vous n’êtes pas abonné, poursuivez la lecture de cet article en vous abonnant immédiatement à L’Éleveur Laitier !