S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Reconduction pour trois ans

réservé aux abonnés

L’article 127 de la loi de finances pour 2019 proroge jusqu’au 31 décembre 2022 le crédit d’impôt égal à 50 % des dépenses de personnel engagées par l’exploitant en vue de son remplacement pour congés. Seules les activités agricoles qui réclament une présence quotidienne sur l’exploitation sont concernées. Le remplacement doit être assuré par l’emploi...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
91%

Vous avez parcouru 91% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

L’article 127 de la loi de finances pour 2019 proroge jusqu’au 31 décembre 2022 le crédit d’impôt égal à 50 % des dépenses de personnel engagées par l’exploitant en vue de son remplacement pour congés. Seules les activités agricoles qui réclament une présence quotidienne sur l’exploitation sont concernées. Le remplacement doit être assuré par l’emploi direct de salariés ou mise à disposition (de type groupement d’em­ployeurs). L’État prend en charge 50 % du coût occasionné pour le remplacement pour congés pendant quatorze jours par exploitation.

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER