S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Recrudescence de grippe équine et de rhinopneumonie

réservé aux abonnés

 -
Le Respe appelle à la vigilance au regard des circulations virales, du programme des meetings hivernaux pour les courses, mais aussi de la reprise des compétitions sportives dans les semaines qui viennent et incite à la mise en place de mesures de précaution. © Pixabay

Le réseau d’épidémiosurveillance en pathologie équine (Respe) appelle à la vigilance à la suite de foyers de grippe équine et de rhinopneumonie recensés depuis le début de janvier dans les centres d’entraînement.

Des cas des deux maladies virales, aux répercussions économiques importantes pour la filière équine, se multiplient depuis le début du mois de janvier 2021. « À ce jour, cinq foyers de grippe équine ont été confirmés, informe le Respe dans un communiqué publié le 22 janvier 2021. Deux foyers sont signalés dans deux écuries de trot dans l’Orne et trois dans un centre d&rsquo...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
20%

Vous avez parcouru 20% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Des cas des deux maladies virales, aux répercussions économiques importantes pour la filière équine, se multiplient depuis le début du mois de janvier 2021. « À ce jour, cinq foyers de grippe équine ont été confirmés, informe le Respe dans un communiqué publié le 22 janvier 2021. Deux foyers sont signalés dans deux écuries de trot dans l’Orne et trois dans un centre d’entraînement de galop dans la Région parisienne. »

Les signes cliniques de la maladie (hyperthermie, toux, jetage) ont été observés sur les animaux qui ont tous été vaccinés. « Des mesures sanitaires ont été mises en place dès l’apparition des symptômes et l’enquête épidémiologique se poursuit, précise le Respe. Un typage des souches de virus isolées dans ces foyers montre qu’il s’agirait de souches appartenant au même groupe que celle qui a causé l’épizootie de 2019. »

La vaccination reste une mesure efficace

Les caractéristiques des souches impliquées conduisent les experts du réseau à penser qu’elles pourraient expliquer, comme en 2019, que les chevaux correctement vaccinés puissent exprimer des signes cliniques. « La vaccination reste cependant une mesure efficace de lutte contre la maladie, en permettant de limiter les symptômes et surtout l’excrétion du virus, donc la diffusion de la maladie », insistent-ils.

Concernant la rhinopneumonie (infection respiratoire HVE4), « à la mi-décembre, un foyer montrant une forte circulation du virus HVE4 a été identifié dans un centre d’entraînement de galopeurs dans les Pyrénées-Atlantiques, indique le Respe. Les équidés appartenant à des effectifs vaccinés, étaient majoritairement asymptomatiques, la maladie se manifestant surtout par des contre-performances. »

Depuis plusieurs dizaines de cas de rhinopneumonie ont été identifiés. Le dernier étant signalé le 27 janvier 2021 dans l’Aude.

Des mesures sanitaires sont mises en place

« Des mesures sanitaires ont été mises en place rapidement, en particulier concernant les mouvements, qui sont suspendus depuis la confirmation des cas », rassure le Respe. Les chevaux encore infectés sont isolés. Un test négatif est nécessaire pour sortir de cet isolement.

Il s’agit désormais de s’assurer que cet épisode maîtrisé ne se répète pas ailleurs. C’est pourquoi des mesures de dépistage ont été décidées par France Galop et le Trot, notamment pour l’entrée et/ou l’installation des chevaux sur le centre de Cagnes-sur-Mer, qui accueille de nombreux chevaux galopeurs et trotteurs », déclare le Respe.

Marie-France Malterre
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER