S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Feu vert pour la protection renforcée des indications géographiques

réservé aux abonnés

 -
© Cédric Faimali/GFA

D’ici à quelques semaines, les indications géographiques des États membres de l’Union européenne bénéficieront d’une protection supplémentaire.

Le Conseil européen a donné son accord hier, le 7 octobre 2019, pour rejoindre l’acte de Genève de l’arrangement de Lisbonne sur les indications géographiques administré par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI). Celui-ci, actuellement composé de 28 membres dont 7 États membres de l’Union européenne, assure la protection et l’enregistrement des appellations d’origine...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
41%

Vous avez parcouru 41% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Le Conseil européen a donné son accord hier, le 7 octobre 2019, pour rejoindre l’acte de Genève de l’arrangement de Lisbonne sur les indications géographiques administré par l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI). Celui-ci, actuellement composé de 28 membres dont 7 États membres de l’Union européenne, assure la protection et l’enregistrement des appellations d’origine et indications géographiques. Une garantie supplémentaire pour les producteurs européens qui souhaitent que leur indication géographique soit reconnue au niveau international dans un marché de plus en plus soumis à la concurrence.

Un acte salué par Phil Hogan

Le commissaire européen à l’Agriculture et au Développement rural s’est félicité de cette décision qui représente « une meilleure protection de nos indications géographiques sur une échelle multilatérale ». Autrement dit, lorsque l’Union européenne sera officiellement membre de l’acte de Genève dans les semaines à venir, toutes les indications géographiques (IG) dont les appellations d’origine (AO) des pays membres enregistrées seront hautement protégées sur le territoire des États et organisations qui signeront et ratifieront l’acte.

Alessandra Gambarini
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER