error: /eom/SysConfig/MPS/LEL.fr/jsp/header/userinfo.jsp
error: /eom/SysConfig/MPS/LEL.fr/jsp/header/mobileuserinfo.jsp
error: /eom/SysConfig/MPS/LEL.fr/jsp/header/login.jsp
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Des conseils de pro pour un bon labour d’hiver (vidéo)

réservé aux abonnés

error: /eom/SysConfig/MPS/LEL.fr/jpt/leaves/service/_date_article_mod.jsp?timeMod=20181213154303&timePub=

Qu’est ce qu’un bon labour d’hiver ? « C’est un labour dressé, présentant du relief, pour favoriser l’effet du gel et des alternances climatiques sur la structure du sol, décrit Jean-Luc Farges, de l’entreprise Lemken. C’est un labour qui va s’émietter facilement au printemps pour accueillir la culture suivant. »

error: /eom/SysConfig/MPS/LEL.fr/jpt/leaves/article/article_non_abo.jsp
"> Selon lui, à l’automne, l’agriculteur cherche un lit de semences plat et émietté, et un débit de chantier élevé. Pour cela, il est conseillé de labourer rapidement, peu profondément et avec une raie large, jusqu’à 22 pouces.
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
error: ContentHttpServletRequest:/eom/SysConfig/MPS/LEL.fr/jpt/leaves/article/article_container.jpt
44%

Vous avez parcouru 44% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !
error: /eom/SysConfig/MPS/LEL.fr/jpt/leaves/article/article_non_abo.jsp
">

Labour d’hiver et labour d’automne, tout les oppose

Selon lui, à l’automne, l’agriculteur cherche un lit de semences plat et émietté, et un débit de chantier élevé. Pour cela, il est conseillé de labourer rapidement, peu profondément et avec une raie large, jusqu’à 22 pouces.

Pour le labour d’hiver, le constructeur de charrues préconise une vitesse réduite, de 4 à 7 km/h, et une largeur de raie plus petite, de 14 à 16 pouces, afin de dresser le labour. Il conseille aussi de faire varier la profondeur, et d’aller légèrement plus profond, afin de limiter la semelle de labour.

Le labour dressé à aussi l’avantage d’améliorer la dégradation de la matière organique en la déposant sur le flanc du labour. Le drainage du sol et son ressuyage au printemps sont ainsi meilleurs. En cas d’infestation d’adventices, il est préférable de reprendre les caractéristiques d’un labour d’automne, plus large, afin de bien les enfouir en fond de raie.

R. H.
Imprimer Envoyer par mail Commenter
error: /Comments/List/0a4348f8-fedd-11e8-854d-5afcb5c2eb7e
    error: /eom/SysConfig/MPS/LEL.fr/jsp/meteo/meteo-wrapper2.jsp?action=service
    error: /eom/SysConfig/MPS/LEL.fr/jsp/cours_et_marches/bloc_service.jsp
Suggestion de vidéos

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

error: /eom/SysConfig/MPS/LEL.fr/jsp/misc/statistics.jsp