S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Berlin laisse rentrer les saisonniers étrangers

réservé aux abonnés

 -
Les producteurs de fraises ont particulièrement besoin de main-d’œuvre saisonnière. © Agnès Massiot

Quatre-vingt mille saisonniers étrangers pourront franchir les frontières allemandes en avril et en mai pour venir travailler sur les exploitations qui manquent cruellement de main d’oeuvre.

Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
23%

Vous avez parcouru 23% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Alors qu’il avait annoncé le 25 mars 2020 l’interdiction pour les saisonniers agricoles étrangers, le gouvernement fédéral allemand s’est ravisé le jeudi 2 avril 2020.

80 000 saisonniers pour deux mois

Quatre-vingt mille saisonniers étrangers pourront finalement franchir les frontières allemandes d’ici à la fin de mai. Berlin avait interdit à la fin de mars leur venue, malgré des besoins criants de la profession agricole.

L’ouverture des portes, sous l’impulsion de Bruxelles, est soumise à de strictes conditions. Le voyage s’effectuera en avion en groupe, des examens médicaux seront réalisés et un transfert direct vers l’exploitation sera mis en place. Dans les deux premières semaines, les saisonniers devront impérativement rester sur l’exploitation et travailler à part pour éviter la propagation du coronavirus.

> À lire aussi : L’Allemagne ferme ses frontières aux saisonniers (26/03/2020)

Distance de sécurité

Pendant la récolte, ils devront respecter des distances de sécurité entre eux et, si cela n’est pas possible, porter des gants et un masque de protection. Pour Horst Seehofer, ministre fédéral de l’Intérieur, le gouvernement a trouvé un « moyen de réconcilier la protection des populations et le bon déroulement des récoltes ».

L’Allemagne accueille chaque année près de 300 000 travailleurs saisonniers étrangers pour son agriculture, en majorité venus de la Roumanie et de la Pologne, selon les chiffres du principal syndicat agricole du pays, le DBV. Cette main-d’œuvre est essentielle pour le secteur au début du printemps, de nombreuses récoltes de cultures maraîchères et fruitières ayant lieu entre les mois d’avril et de juin, notamment les fraises et les asperges.

Luc André et l’AFP

La France Agricole Employeur

Actualités, témoignages d’agriculteurs employeurs, avis d’experts, fiches pratiques, annonces d’emploi, CV-thèque, réponses à vos questions d’employeurs, cas concrets, agenda…

Vous employez un ou plusieurs salariés agricoles ? Le thème de l’emploi vous intéresse ? N’hésitez pas à vous inscrire pour recevoir la newsletter mensuelle « La France Agricole Employeur » totalement dédiée à l’emploi agricole.

Rendez-vous sur : newsletter mensuelle « La France Agricole Employeur »

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

En réassort

AJOUTER AU PANIER