S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Sensibiliser au risque de carence en phosphore

réservé aux abonnés

 - -->
Leader de la production et de la commercialisation des engrais phosphatés avec plus de 30 % de parts de marché, Timac Agro organise, en région, plus de cent rencontres techniques jusqu’en novembre pour sensibiliser les agriculteurs aux enjeux de la fertilisation phosphatée. « Notre démarche est fondée sur les statistiques de l’Unifa [NDLR : Union des industries de la fertilisation] selon lesquelles les apports de P2O5 ont...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
27%

Vous avez parcouru 27% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Leader de la production et de la commercialisation des engrais phosphatés avec plus de 30 % de parts de marché, Timac Agro organise, en région, plus de cent rencontres techniques jusqu’en novembre pour sensibiliser les agriculteurs aux enjeux de la fertilisation phosphatée. « Notre démarche est fondée sur les statistiques de l’Unifa [NDLR : Union des industries de la fertilisation] selon lesquelles les apports de P2O5 ont été divisés par quatre en quarante ans en France, menant à un appauvrissement des sols dans de nombreuses régions, explique Pierre le Coz, directeur général de Timac Agro. Or, le phosphore est un élément indispensable à la photo­synthèse et à l’assimilation de l’azote. » En raison des exportations par le grain, l’enjeu concerne surtout les céréaliers. Dans les élevages, la question se pose néanmoins de la bonne valorisation des apports organiques face aux phénomènes de blocages, en particulier dans les sols argilo-calcaires. Pour Timac Agro, la lutte contre l’appauvrissement des sols représente un marché potentiel de 300 000 tonnes de phosphore supplémentaire. Les journées phosphore s’inscrivent donc dans le prolongement des colloques organisés par le fabricant depuis 2015, mais aussi de l’application Phosph’Or lancée en 2017. Cet outil d’aide à la décision a déjà atteint 5 500 téléchargements. Il propose une partie pédagogique et un diagnostic pour raisonner la fertilisation. Animées par des experts, ces journées feront un état des lieux local du phosphore des sols, et reviendront sur son rôle et les phéno­mènes de blocage afin d’envisager des solutions agronomiques adaptées. Timac Agro présen­tera les derniers résultats de sa gamme Top-Phos contenant une nouvelle matière première homologuée de superphosphate, formulée pour renforcer son assimilation dans tous types de sols et ainsi réduire les doses.

www.timacagro.fr

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER